Épilation des aisselles : 3 méthodes pour une peau lisse

Vos aisselles sont une zone sensible et peuvent avoir des complication si vous n’y prenez pas soin.

Alors il est important que vous choisissiez la méthode d’épilation qui vous convient le mieux.

Une qui est en adéquation avec votre peau et surtout de ne pas l’abîme avec le temps.

C’est pourquoi, chez Cryo Institut, nous tenons à vous partager notre savoir.

Les poils jouent plusieurs rôles à la surface du corps, par exemple : ils augmentent la sensibilité à la surface du corps, ce qui nous permet de détecter les corps étrangers qui se posent dessus ; les poils recouvrant la peau, la protègent des variations thermiques : ils interviennent dans la thermorégulation. Malgré leurs rôles, certaines civilisations trouvent nécessaire d’enlever les poils de certaines parties du corps notamment les aisselles : ce processus s’appelle l’épilation.

Alors, qu’est-ce que c’est l’épilation des aisselles?

Quelles sont les méthodes employées ?

A quel but faut-il la pratiquer ?

Quelles avantages ou bienfaits, impacts et effets présente l’épilation des aisselles ?

Existe-t-il des contre-indications ou dangers ?

Découvrons tout cela à présent.

Bienvenue à bord !

Et si vous cherchiez la meilleur méthodes, découvrez la lumière pulsée et ses résultats sur nos client-es dès la première séance. CLIQUEZ ICI.

En quoi consiste la technique d’épilation des aisselles ?

Young female beautician performing a laser hair removal procedure on the underarm of a woman lying on a table in a beauty clinic

Nous avions déjà défini plus haut ce que c’est que l’épilation. Maintenant parlant de l’épilation des aisselles, cela consiste à enlever à l’aide de diverses techniques, méthodes (que nous allons étudier) les formations pilleuses (poils) des aisselles, partie du corps située sous les épaules.

De nos jours, en occident et dans la plupart des pays musulmans, la majeure partie des femmes s’épilent ou se rasent les aisselles. Cette pratique est rapidement devenue une mode commune, alors qu’en réalité, les poils axillaires évitent à cette partie du corps un besoin trop important de transpiration. Nous comprenons donc que sans poils, on sue plus !

Maintenant que nous avions bien compris le sens de l’épilation des aisselles, découvrons les méthodes d’usage que nous pouvons utiliser pour sa réalisation !

Quelles sont les méthodes pour une bonne épilation des aisselles et comment faire en pratique ?

Il existe plusieurs méthodes pour parvenir à l’épilation des aisselles, cependant nous vous offrons une liste non-exhaustive de trois méthodes pour un résultat sans équivalent.

Tout d’abord, le praticien veillera à bien délimiter la zone corporelle d’exécution, qui bien évidemment est dans notre cas présent, l’aisselle. Notons par ailleurs qu’il est possible d’épiler aussi le visage, le maillot (pubis), les jambes, les bras, bref toute surface corporelle poilue.

Parmi les méthodes temporaires pour une épilation des aisselles, le praticien dispose dès lors de :

La méthode de la pince à épiler

La méthode de la pince à épiler est une méthode ancestrale mais demeure la plus populaire !

Mais pourquoi ?

Et bien ceci en raison de son caractère simple, rapide, pratique, polyvalent et surtout économique.

Cette méthode consiste à arracher l’une après l’autre les poils des aisselles à l’aide d’une pince spécialement conçue à cet effet.

Avant le début de la séance, le praticien devra désinfecter la zone d’application et l’outil à utiliser (pince) avec du gel hydro alcoolique ou un spray antiseptique, pour répondre aux règles d’hygiène.

Avantages et résultats :

Bien de personnes, en l’occurrence les femmes se sentent mal à l’aise lesquelles exposent leurs aisselles à la plage, ou à la piscine, etc.

Certaines d’entre elles, animées du sentiment de la honte, s’inquiètent que leurs aisselles paraissent hideuses aux yeux des autres du fait de la présence de poils.

La méthode de la pince à épiler permet de se débarrasser de tous les poils axillaires et d’éviter l’apparition de zones sombres lors de la repousse, avec une précision inégalée.

La pince à épiler, dite « vol sella » permet d’extirper le bulbe du poil et non de le couper et arrache le poil dans le sens de la croissance et non l’inverse, ceci pour un résultat sans équivoque.

Comme résultats, moins de démangeaisons, pas de zones foncées, clarté de la zone d’exécution, et pour ceux qui font le gommage des poils, ceci évite l’apparition des poils incarnés.

Dangers et contre-indications

Il faut tout de même remarquer que c’est une méthode coûteuse en temps (en moyenne une heure et trente minutes pour de petites surfaces), cependant le praticien pourra procéder préalablement au gommage des poils, comme dit ci-haut avant d’utiliser la pince pour gagner du temps. Un autre inconvénient sur cette méthode est sa durabilité.

En effet il ne suffit que d’une petite semaine pour voir réapparaître les poils aux aisselles.

Et oui ! Hélas, il faut répéter l’opération à nouveau. La douleur, voilà un autre gros désavantage de la méthode d’épilation à la pince à épiler !

Car faut-il le mentionner, la peau des aisselles est particulièrement fine et donc très sensible ; de surcroît, les poils qui s’y trouvent sont souvent plus épais et donc difficiles à arracher.

Cette méthode est un traumatisme pour le bulbe pileux, il peut arriver qu’on ait des rougeurs ou de petits boutons qui apparaissent après.

Cependant, notons qu’il n’est pas conseillé de s’épiler les poils axillaires en cas de lésions axillaires, d’abcès ou de nodules axillaires, ou bien encore d’une incapacité à supporter la douleur lors de la manœuvre

Et si la méthode à la pince n’est pas fait pour vous…

Que vous préfériez une méthode simple et à vie, découvrez maintenant la méthode à la lumière pulsée, en cliquant ICI.

La méthode du rasage

La méthode du rasage utilise un outil différent : le rasoir, en lieu et place de la pince à épiler.

C’est l’une des méthodes les plus utilisées, et consiste à couper les bulbes pilleuses, le tout pour une peau lisse et propre.

Cependant, alerte M. Adam Boulding, Directeur de la communication scientifique de la marque Venus, « il est important de choisir un rasoir de bonne qualité. » En effet, un rasoir à cinq lames s’applique davantage sur de grandes surfaces pour un rasage raffiné.

Les rasoirs dernières générations intègrent des systèmes de lubrification et d’humidification de la peau lors du rasage.

Quels sont les bienfaits et les buts attendus du rasage sur la peau ?

Le rasage est très pratique et ultra-rapide, il sectionne depuis la racine les poils et surtout sans toutefois une quelconque sensation douloureuse, bien sûr si vous faites attention pour ne pas vous entailler.

Voilà pourquoi il demeure une méthode favorite du grand public.

Contrairement à la précédente méthode, le rasage fait économiser considérablement du temps, raison de plus pour en faire usage dans une situation pressante.

Un autre avantage de cette méthode, elle est bonne à appliquer sur de grandes surfaces, par exemple en chirurgie, l’on parle du « rasage du champ opératoire » : c’est une étape préliminaire, très indispensable avant l’intervention, ceci pour éviter les infections iatrogènes (infections liées à l’acte médicale posée).

Avant tout rasage, il faut au préalable une préparation : tout comme dans la technique de la pince à épiler, on peut faire un gommage pour enlever la couche de cellules mortes qui recouvre l’épiderme. Après un rasage, on doit s’attendre à une peau lisse et soupe, sans entaille.

Risques, inconvénients et contre-indications de la méthode de rasage

Pour éviter les risques d’entailles ou de blessures, il est conseillé de bien définir son sens de rasage pour y repasser dessus délicatement avec souplesse.

Le rasage peut entrainer des microcoupures qui peuvent s’infecter surtout dans une zone aussi humide que le creux axillaire où les germes peuvent proliférer aisément.

En dehors de ces inconvénients, du fait que le rasage ne fait que couper les poils, ceux-ci ont plus tendance à apparaitre plus vite et deviennent plus résistants ; un rasage efficace ne dure qu’environ trois à quatre jours en fonction des individus. De plus, soulignons que le rasage a un effet abrasif sur l’épiderme : c’est très agressif. « Après une épilation, la peau devient plus vulnérable », prévient un spécialiste en dermatologie-vénérologie.

D’une manière générale, il est préférable de se raser sous la douche, histoire d’adoucir au maximum les poils. On peut aussi faire usage d’une crème de rasage.

Mieux vaut faire abstraction du savon ou gel de douche qui au contraire ont tendance à assécher la peau.

Par ailleurs quel que soit le lieu de rasage (domicile ou centre de beauté), il est indispensable au praticien d’observer les mesures d’hygiène (entretien du matériel, désinfection, hygiène des mains, etc.)

La méthode de la lumière pulsée pour une épilation des aisselles parfaite !

Parmi les méthodes durables d’épilation des aisselles, y figure la méthode de la lumière pulsée.

Elle est souvent confondue au laser, la différence est que la lumière pulsée est une lumière polychromatique, c’est-à-dire que la gamme de longueur d’onde est beaucoup plus large.

Cette méthode est une option à long terme et consiste à détruire les racines pilleuses à l’aide de la source lumineuse.

Avantages et inconvénients de la méthode de la lumière pulsée

Le praticien de cette méthode doit vraiment faire preuve de professionnalisme (sollicitation d’un médecin si possible), et il faudrait espérer jusqu’à la sixième ou douzième séance espacée de deux mois pour obtenir des résultats optimaux.

L’avantage de cette méthode réside dans la durée d’exécution : une séance d’épilation des aisselles à la lumière pulsée ne dure qu’environ une à deux minutes et ceci pour un résultat durable, définitif.

Autre bienfait, après usage de cette méthode, les pores de la peau se resserrent, l’épiderme devient alors plus lisse et beaucoup moins sec.

En dehors de cela, elle a l’avantage d’éradiquer les poils incarnés de même que les petits boutons. Bien qu’étant la meilleure méthode, l’épilation des aisselles à la lumière pulsée présente quelques inconvénients notoires. 

D’abord elle n’est pas accessible à tous du fait qu’elle est extrêmement coûteuse : et bien figurez-vous qu’il vous faudra débourser en moyenne deux à neuf cent dollars US, soit l’équivalent de 190 à 830 euros pour une telle application.

Quant à la douleur ressentie, elle est moins prononcée par rapport aux autres techniques : il s’agit juste de quelques sensations de douleur et picotement.

Les contre-indications à la lumière pulsée

La méthode de l’épilation des aisselles à la lumière pulsée n’est pas conseillée à tout le monde.

Par exemple, elle est déconseillé (mais appelez-nous pour en savoir plus) aux personnes qui ont des poils clairs et une peau foncé ou mate ou même une peau bronzée, au risque de voir apparaître des effets secondaires (brûlures, dépigmentation, etc.).

Au-delà de ces personnes, la lumière pulsée est déconseillée :

  • aux femmes porteuses d’une grossesse
  • aux personnes sous traitement médicamenteux photo sensibilisant et ceux atteints de diabète

Mise à part ces trois méthodes explicitées plus haut, il existe encore d’autres méthodes d’épilation des aisselles telles que : l’épilation à électrolyse, l’épilation à la cire ou fartage (cire chaude-cire froide), l’épilation à la crème dépilatoire, l’épilateur électrique, la méthode MIRADRY qui est une alternative aux personnes avec les poils blonds etc.

Rappelons le toujours, chaque technique n’est pas sans risque, pour cela il faudrait être prudent !

Vous êtes préoccupés par le souci d’épilation de vos aisselles à la lumière pulsée ?

Bénéficiez de nos tarifs et offres en CLIQUANT ICI

Découvrez également sur ce même site, un article consacré entièrement à la méthode de la lumière pulsée.

AUTHOR

contact@cryoinstitut.fr

All stories by: contact@cryoinstitut.fr